Menu
Create Custom Side Menus
Le bon plan | Prévention est mère de sûreté
51687
single,single-post,postid-51687,single-format-standard,eltd-core-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.1,vc_responsive
ODLC dépistage du cancer

Prévention est mère de sûreté

Quand un cancer est détecté tôt, il est mieux combattu et le plus souvent vaincu. Au-delà de la simple négligence, la peur du résultat qui est un risque subjectif peut faire prendre un risque objectif. Jocelyne Chevallier, chargée de la communication à l’Office de lutte contre le cancer (ODLC) : « Il faut arrêter de croire à la fatalité. On peut anticiper la survenue d’un cancer. Le dépistage est le plus sûr moyen d’agir pour l’éviter, le détecter ou le traiter au plus tôt ». N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre centre de santé.

L’ODLC propose depuis 1990 à toutes les Iséroises, dès l’âge de 50 ans, de faire un dépistage du cancer du sein, du col de l’utérus et de l’intestin. Un envoi systématique à toutes les femmes de 50 à 74 ans leur permet d’effectuer trois examens indispensables gratuitement :

La mammographie – conseillée tous les deux ans – est pratiquée dans un cabinet de radiologie après un examen clinique chez votre médecin. C’est une simple radio de quelques secondes sans douleur. Après une première lecture, le cliché est envoyé à l’ODLC pour une deuxième lecture très minutieuse par des experts radiologues qui vous apporte une sécurité supplémentaire. Dans 90% des cas, tout va bien. Quant aux 10 à 12% restants, de très minimes anomalies (lésions) sont décelées, mais cellesci sont le plus souvent très faciles à soigner.

Le frottis est un prélèvement gynécologique souvent appréhendé et redouté, mais qui ne prend que quelques minutes. Très simple et indolore, il est effectué par votre médecin, votre gynécologue ou votre centre de santé. Le cancer du col de l’Utérus touche chaque année 3 200 femmes avec un millier de décès. L’un des virus appelé papillomarivus (HPV) se transmet lors de rapports sexuels et disparaît naturellement… mais dans 10% des cas, il évolue en cancer entre 10 à 15 ans. D’où l’importance pour les femmes de ne pas rester éloignées de ce suivi pour le dépister très tôt. Une vaccination est recommandée dès l’âge de 14 ans et proposée aux 15-23 ans avant ou au tout début de leur vie sexuelle. Un dépistage régulier par frottis reste indispensable au minimum tous les trois ans, pour toutes les femmes, de 25 à 65 ans, vaccinées ou non.

Le test Hemoccult consiste à rechercher la présence de sang dans les selles et à détecter le cancer colorectal. Votre médecin vous remet un kit et sa notice très explicite. Vous le réalisez chez vous tranquillement en toute discrétion et sans gêne puisqu’il vous suffira de le poster. Il concerne aussi les hommes. Il est conseillé tous les deux ans.

 

ODLC dépistage du cancer

 

Pour aller à la rencontre de l’Office de lutte contre le cancer (ODLC)
un numéro vert : 0.800.37.38.82
le site : www.odlc.org

19, chemin de la Dhuy
Maupertuis BP 139 – 38244 Meylan Cedex
Tél. 04.76.41.25.25
Bus : terminus ligne 31

BlogLBP
No Comments

Post a Comment