Menu
Create Custom Side Menus
Le bon plan | S. 30 ans, bac+5, RMIste & en chantier d’insertion
50799
single,single-post,postid-50799,single-format-standard,eltd-core-1.0.1,ajax_fade,page_not_loaded,,borderland-ver-1.2, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_with_content,width_470,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.1,vc_responsive
atelier bourgamon

S. 30 ans, bac+5, RMIste & en chantier d’insertion

On compte une bonne quarantaine de structures d’insertion sur le bassin grenoblois. La plupart d’entre elles concernent les espaces verts, le nettoyage et le bâtiment. Il n’en fallait pas moins pour que la croyance populaire façonne une image d’Épinal de l’insertion… Les champs d’action d’un chantier d’insertion sont pourtant multiples.

Il est donc nécessaire de proposer une offre d’insertion diversifiée et surtout adaptée à la diversité humaine.Quelle ne fût pas la surprise de certains élus lors d’une réunion d’information sur l’ouverture des marchés publics aux chantiers d’insertion, lorsqu’ils apprirent que ces derniers pouvaient aussi offrir des prestations de qualité dans des domaines techniquement pointus, tel que l’informatique par exemple.

Malheureusement avec des termes comme « chantier » ou « atelier », sans parler de la représentation obsolète dont souffre la précarité, il est difficile d’associer l’insertion à des activités d’écriture ou encore artistiques. Hors, le monde de l’insertion d’aujourd’hui n’est plus seulement celui de la catégorie des ouvriers.
Désormais ingénieurs, chefs d’entreprise et autres profils qualifiés et/ou diplômés viennent, grossir les rangs du Pôle emploi* et du RMI.
Il ne faut pas se leurrer, ni le nier, même s’ils ne représentent pas la majorité, les profils que l’on pensait protégés sont maintenant touchés par le chômage et la précarité. En 20 ans, les mutations sociales sont telles que ce qui est classiquement représenté ne convient plus à tous. Quel sens y aurait-il à mettre une économiste sur une activité de débroussaillage ou un technicien informatique sur celle de nettoyage, si ce n’est pas pertinent dans son parcours ?
Les chantiers d’insertion, que nous appellerons « atypiques », peuvent répondre à cette nécessité.

Fortes de leurs convictions et soucieuses de vous les faire découvrir, les rédactrices du Bon Plan, elles-mêmes en chantier d’insertion, ont décidé d’aller à la rencontre de certains d’entre eux afin de montrer que les accidents de parcours, entraînant parfois un réel besoin d’accompagnement, peuvent toucher n’importe qui, quelle que soit son origine, son passé, ses qualifications, ses projets, et ainsi briser les clichés encore persistants que l’on se fait de l’insertion…
La particularité de ces structures est indispensable à tous ceux pour lesquels une démarche plus traditionnelle d’insertion ne conviendra pas.

* né de la fusion entre les Assedic et l’ANPE, depuis janvier 2009

 


À savoir
Un atelier et chantier d’insertion (ACI) est un dispositif ayant pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle et sociale. Il est ouvert aux personnes en difficulté, éloignées voire très éloignées de l’emploi, aux profils aussi variés qu’il peut en exister. Cette insertion (ou ré-insertion) utilise non seulement une mise en situation de travail, mais également une redynamisation personnelle, par le biais d’un accompagnement et un suivi personnalisé (remobilisation, recherche d’emploi, reconstruction de soi, reprise de confiance en soi). Celle-ci passe par une valorisation du travail du salarié.


 

À la rencontre de…

L’Atelier du Bourgamon
« La Brocante de mamie » 17, rue Pré-Ruffier – 38100 – Saint-Martin-d’hères
www.labrocantedemamie.com

Vu l’amoncellement incongru d’objets, meubles, vaisselle, électroménager, informatique… on pourrait se croire dans un cimetière d’objets, mais il n’en est rien. Ici, une nouvelle vie leur est offerte. La première mission de l’atelier de valorisation vise à trier et démanteler une avalanche de dons. La deuxième mission, la remise en état demande une plus grande technicité en matière de récupération de matériel informatique et hi-fi. Celle-ci nécessite la présence d’ingénieurs et de techniciens qualifiés pour le diagnostic et le dépannage. Après reconditionnement, le matériel est mis en vente à la boutique « La Brocante de Mamie » à prix très modéré.
Jean-Luc « J’acquiers un plus de connaissances pour une recherche plus efficace d’un travail de vente en informatique ».

atelier bourgamon

 

 

Les Ateliers Marianne
14, rue Aristide Bergès – ZI des Iles – 38800 – Pont-de-Claix

Ici la résine latex prend forme et couleur pour se transformer en éléments de décor pour des spectacles de théâtre… Là, un stock impressionnant de vêtements de récupération est la matière première de cet atelier atypique. Des fripes de toutes textures aux divers couleurs et motifs confondus sont sélectionnées pour une étrange concertation de couturières. Un projet de transformation, une reconversion singulière, parfois un défi… tout comme celui de révéler ses potentialités et favoriser son intégration par la culture et la création artistique. La combinaison ingénieuse de divers vêtements détournés afin de réaliser un insolite mais harmonieux puzzle. Détournés aussi ces parcours de vie où l’imprévu a redistribué les cartes. Ces créations de costumes qui surprennent par leur originalité… c’est ici l’atelier des détourneuses, où le créatif rejoint la dextérité manuelle pour surprendre et intriguer le visiteur.
Magali « La création artistique m’attirait depuis toujours. Pour l’instant, c’est une expérience enrichissante en relation humaine. Le manuel, c’est ma tasse de thé ».

atelier marianne

 

 

L’Arche aux Jouets
13, rue de l’Abbé-Vincent – 38600 Fontaine
www.amafi38.com

Un lieu où le bois est roi. Une activité du travail de ce matériau noble et chaud, aux essences et teintes variées, qui n’est pas anodine. Un atelier où, de la découpe au ponçage, de l’assemblage au montage, de la peinture au vernissage, le plaisir du salarié se ressent à chaque étape de fabrication du jouet. La transformation progresse, rythmée par sa propre cadence selon ses compétences. Bien que les objets soient définis, le choix des couleurs est la touche artistique que le salarié y apporte : c’est une reconnaissance de son travail avec, au final, l’aspect valorisant de la vente à la clientèle.
Ahmed « Je suis venu à l’Arche aux Jouets sans rien connaître à la menuiserie, juste pour ne pas rester inactif. Avec les encadrants, j’ai tout appris… aujourd’hui je suis heureux de ce que je sais faire et ici nous sommes une grande famille ».

arche jouets

BlogLBP
No Comments

Post a Comment